Aujourd’hui nous recevons pour notre plus grand plaisir le rappeur Davodka. Le rappeur se livre dans une interview exclusive pour Street N’Sports.

 

Davodka, un rappeur « à l’ancienne »

 

• Pour commencer Est-ce que vous pouvez dire aux lecteurs de Street N’Sports qui est Davodka?
Davodka ? Bah c’est moi haha. Rappeur du 18ème, amateur de rap fin 90 début 2000, auteur, beatmaker , interprète

 

• Raconte-nous ton parcours et depuis combien de temps tu es dans l’univers du rap ?
J’ai commencé le rap au1797491_482945688483941_219468055_n début des années 2000, avec mes potes d’enfance Nico L’Salo et Kema. On avait composé le crew PPN  » Paris Pôle Nord « . Quelques années après vers 2007, on a croisé la route d’autres gars qui avaient la même passion, et on a fusionné notre crew avec le leur et c’est devenu le collectif MSD , Mentalités Sons Dangereux. C’est à ce moment-là qu’on a commencé à prendre le rap un peu plus au sérieux. On a sorti pas mal de net-tapes gratuites et ça s’est fini par un album sorti en décembre 2012 nommé  » Sampleur et Cent Reproches « . Après ça, j’ai tracé ma route tout seul et j’ai sorti mon premier projet solo « Un Poing c’est Tout » en 2013. Puis un maxi 7 titres en 2014, l’Art Tisant et mon dernier projet « La Mise au Poing » est sorti y a presque un an le 10 décembre 2015 .

 

• Quelle est ton actualité du moment et tes projets dans les mois à venir ?
J’ai pas mal de feat qui sont sortis ces derniers temps, avec Lacraps, Swift Guad et j’ai aussi quelques trucs en stock qui devraient sortir dans les mois qui viennent. Sinon à côté de ça je prépare doucement mais sûrement un nouveau projet. Je ne me prononce pas encore sur une date de sortie, j’ai envie de prendre le temps mais ça arrive.

 

• As-tu des scènes de prévues ?
Ouais j’ai pas mal de scènes prévues, là je clos l’année 2016 avec un concert à Lille le 9 décembre, après je débute « Paye ma Tournée 2017 » en février, on essaye de faire un maximum de dates aux quatre coins de la France pour répondre à toutes les sollicitations. Pour le moment j’ai une 15aine de dates prévues mais la liste risque de s’allonger encore pas mal d’ici l’année prochaine.

 

• Quelles sont tes influences dans le rap ?
J’ai pas d’influence à proprement dit mais j’ai beaucoup écouté le rap de mon quartier Assassin , Scred Connexion, Flynt, Tsrcrew, 75018Beatstreet mais celui qui m’a fait apprécié le rap au tout début et que beaucoup de monde connaît  c’est Sinik.
Sinon mes goûts sont assez homogènes, je peux écouter un Saïan Supa Crew et un Furax derrière tant que le son est bon y a des chances que ça passe par mes enceintes.

 

• Quelle est ta punchline préférée, ou celle qui te représente le mieux ?
J’aime bien faire des jeux de mots dans mes écrits .
Je dirai  » j’ai la plume capable de laisser un coquard sur une figure de style « 
 Ou encore
«  je suis tellement en galère que même ma boussole m’indique le pôle emploi « 

 

• Swift nous parle d’une collaboration « improbable » entre vous et pourtant le titre « Ma Gueule » cartonne. Tu peux nous raconter l’histoire de ce morceau ? Est-ce que t’as d’autres collaborations en cours ?
C’était improbable dans le sens où Swswift-guad-davodka-trunks-magazineift Guad et moi on ne partage pas forcément le même entourage lui de son côté avait l’air d’être parti dans des vibes plus moderne moi dans le rap l’ancienne et j’étais plutôt quelqu’un à faire mes bails de mon côté sans vraiment m’intéresser aux gens autour. Peu à peu je commence à m’ouvrir un peu et collaborer avec d’autres personnes. Les conditions restent logiques tant que j’aime ce qu’ils font et avant tout qu’humainement les gars sont bons c’est parti, je ne ferais jamais un feat pour le feat ou parce que le public me le demande. C’est vraiment au feeling.

 

• Tu commences à te faire un nom dans le monde du rap. Ça change quoi à ton quotidien ?
J’essaye de faire en sorte que ça change le moins de chose possible. Je tiens à faire la part des choses entre le son et la vie privée même si beaucoup de mes écrits sont personnels. Ça arrive un peu plus souvent qu’on me reconnaisse dans la rue mais ça reste occasionnel parce que je me suis toujours beaucoup caché. Sinon je mène une vie ce qu’il y a de plus normale, en dehors du fait que je voyage un peu plus grâce au concert.

 

• Street N’Sport est un magazine culturel, musical mais aussi sportif ! Dis-nous es-tu sportif et suis-tu l’actualité sportive ?
Plus jeune j’ai fait du foot ,tennis et du freefight , mais franchement le seul sport que je fais en ce moment c’est d’aller de mon pc et a mon épicier haha

 

• Pour conclure un dernier mot pour tes fans et notre magazine ?
Santé!

 

Pour conclure on vous laisse avec ce son fort de l’artiste, « Couteau dans la paix » issu de son projet « La Mise au Poing ». Du rap indé comme on l’aime, à l’ancienne. A écouter sans modération.

A propos de l'auteur

Clement DA SILVA
Rédacteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.