Version française :

STREET N’ SPORTS : Bonjour Vicenzo, pour commencer peux-tu te présenter ?
VINCENZO SACCHETTINO : Bonjour à tous, je m’appelle Vincenzo Sacchettino, j’ai 17 ans et je viens de Scampia (région de Naples).

SNS : Tu tiens le rôle de Dianele dans la série « Gomorra », comment s’est passé ta rencontre avec le réalisateur ?
V.S : La rencontre avec le réalisateur Stefano Sollima est survenue après le Roma Film Festival (le Festival du film de Rome) où concourrait le court-métrage « Ciro » de Sergio Panariello où j’avais mon premier rôle d’acteur. Ce soir-là, à la projection, ce même réalisateur était-présent et il a immédiatement contacté la maison de production « Figli del Bronx » (Les fils du Bronx) pour rentrer en contact avec moi et quand, après une série d’auditions, j’ai finalement rencontré Stefano Sollima, c’était très excitant pour moi… sachant toute l’estime que j’ai pour son travail ! Comme avec les autres réalisateurs, c’était très important pour moi d’être dirigé par eux, surtout par Claudio Cupelli qui est le réalisateur qui a dirigé mon épisode ! Il m’a suivi, me donnant beaucoup de conseils pour tourner les scènes.

SNS : Comment s’est déroulé le tournage ? As-tu un bon souvenir à nous raconter ?
V.S : La fusillade a été une des scènes qui m’a le plus touché ; j’ai éprouvé la tension et l’adrénaline de la scène et ce n’était pas facile de jouer un jeune garçon tué avec cette cruauté ; en fait, les scènes sont si fortes que vous restez bloqué sur elles pendant des jours ; il m’a fallu un certain temps pour mettre à l’écart la tension et l’adrénaline des scènes.

SNS : Quelle est ta réaction en voyant que la série connait le succès en Italie, mais aussi dans d’autres pays comme en France ?
V.S : Je suis heureux du succès de « Gomorra » à l’échelle internationale parce que c’est un travail incroyable de qualité et de réalisme, tout le mérite du succès de « Gomorra » revient au talent des réalisateurs et des scénaristes.

SNS : Que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir ?
V.S : Pour l’avenir, je ne veux pas forcément le meilleur, mais pas non plus le pire.

SNS : As-tu un dernier mot pour notre magazine et pour les fans français de « Gomorra » ?
V.S : Un salut aux fans français de « Gomorra ».

1390751_786811884692140_7088851017310433976_n-1000x400
Versione italiana :

STREET N’ SPORTS : Buongiorno Vincenzo, puoi cominciare presentandoti?
VINCENZO SACCETTINO : Ciao a tutti sono Vincenzo sacchettino, ho 17 anni e vengo da Scampia (Napoli).

SNS : Tu hai il ruolo di Daniele nella serie « Gomorra », come è avvenuto il tuo incontro con il regista?
V.S : L‘incontro con il regista Stefano Sollima è avvenuto dopo il RomaFilmfestival dove in concorso c’era il mio primo lavoro da Attore il corto « Ciro » di Sergio Panariello. Quella sera alla proiezione era presente lo stesso regista che subito ha contattato la produzione « Figfli Del Bronx » per mettersi in contatto con me quando dopo una serie di provini finalmente incontrò Stefano Sollima per me è stato emozionante! Sapendo i suoi lavori lo stimavo tanto! Come anche gli altri registi per me è stato molto importante essere diretto da loro in particolar modo da Claudio Cupelli che è il regista che ha diretto il mio episiodo! Lui mi seguiva tantissimo dandomi beic onsigli per girare le scene.

SNS : Come si svolgono le riprese? Hai qualche aneddoto interessante da raccontarci?
V.S : La sparatoria è stata una delle scene che mi ha toccato di più ho provato tensione adrenalina, non è stato facile interpretare un ragazzino che venisse ucciso con quella crudeltà infatti delle scene cosi forti ti restano addosso per giorni a me ci è voluto un bel po per levarmi addosso lo stress e l’adrenalina delle scene.

SNS : Quale è stata la tua reazione nel sapere che la serie ha avuto molto successo in Italia ma anche in altri paesi come la Francia?
V.S :  Sono contento del successo di Gomorra a livello internazionale perchè è un lavoro incredibile la qualità il realismo, è tutto meritevole il successo di gomorra grazie a registi e sceneggiatori di alta qualità.

SNS : Cosa possiamo augurarti per il futuro?
V.S : Per il futuro non desideriamo il meglio ma nemmeno il peggio.

SNS : Hai qualcosa da aggiungere per il nostro giornale e per i fan francesi di « Gomorra »?
V.S : Un saluto ai fans francesi di gomorra stat senza pnsier.

 

Retrouvez nos différents articles sur la série « Gomorra » : Gomorra, au coeur de la mafia italienneGomorra, la bande son napolitaineVous aimez la bande son de Gomorra ? et tous les lundis soir à 20h50 sur Canal +

A propos de l'auteur

Allan Kinic
Rédacteur en chef
Google+

Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.