jeudi, septembre 24, 2020
publi-redactionnelSOCIETEStreet N' Lifestyle

Avis sur le Cneel : Suivre une scolarité à distance

enseignement à distance

Pour les familles francophones expatriées ou dont les enfants pour qui l’enseignement présentiel n’est pas possible pour différentes raisons, l’e-learning est une excellente alternative pour poursuivre la scolarité. C’est pour répondre aux besoins de ces élèves que le CNEEL a vu le jour. À travers des classes virtuelles et une approche pédagogique innovante baptisée LAMER, cet établissement d’enseignement privé à distance innove l’enseignement à distance et cultive le plaisir d’apprendre chez les enfants et les adolescents du primaire au lycée.

Les bases de la méthode LAMER

La pédagogie LAMER vise avant tout à éveiller l’intérêt des élèves pour les études en les impliquant davantage dans les cours grâce à une nouvelle organisation. Il est plus facile de mémoriser les choses que l’on fait, voilà pourquoi avec la méthode LAMER, les enseignants et les élèves construisent les cours ensemble. Si le professeur se doit de préparer les cours, il en va de même pour les élèves. L’enseignant leur présente le sujet et il revient aux élèves de faire des recherches préalables pour essayer d’en saisir les grandes lignes. Ils peuvent alors se référer à des documents ou des images pour s’apprivoiser les notions sur le nouveau chapitre et en établir une carte mentale.

Cette approche aide les élèves à être plus attentifs et plus actifs pendant l’intervention de l’enseignant. Durant le cours proprement dit, ils pourront poser des questions pour éclaircir des parties un peu floues et ainsi mieux assimiler le cours. Par la suite, sans se référer à aucun document, les élèves doivent alors être en mesure de se remémorer les acquis.

La réussite est par ailleurs un facteur encourageant. Voilà pourquoi la pédagogie LAMER veille aussi à proposer aux jeunes apprenants des objectifs qu’ils sont tout à fait aptes à atteindre. Ces succès renforcent leur confiance en eux et leur donnent envie de se dépasser.

Le rôle clé des enseignants dans la pédagogie LAMER

Dans la méthode LAMER, le rôle de l’enseignant ne se limite plus à seulement transmettre son savoir. Il lui incombe de renforcer l’estime de soi de chacun des élèves en les soutenant en toute situation. Même si les élèves multiplient les échecs, l’enseignant doit être en mesure de les encourager, mais aussi d’accroitre leur intérêt pour la ou les matière(s) dans lesquelles ils éprouvent des difficultés. Les élèves étant curieux de nature, l’on ne peut pas mettre leur échec sur le compte d’un manque de capacité. Il est en effet plus juste d’attribuer ces difficultés à un manque d’intérêt. L’enseignant se doit alors de présenter des défis adaptés aux élèves aussi bien pour augmenter leur envie d’apprendre que pour les rendre plus confiants. Il leur revient aussi de moduler les cours pour toujours capter l’attention des élèves, un des points fortement apprécié des utilisateurs selon les avis clients sur le Cneel.

La pédagogie LAMER : créer un environnement propice à l’apprentissage

Conscient des contraintes que créent l’isolement et l’éloignement géographique inhérents à l’enseignement à distance, le CNEEL propose une excellente alternative pour effacer cette contrainte. Chaque élève intègre ainsi une classe virtuelle pour renforcer un sentiment d’appartenance et atténuer le sentiment de solitude. Cette classe à distance est pensée pour reproduire les conditions d’un cours présentiel. Grâce à différents outils, l’élève peut ainsi interagir directement avec l’enseignant. Les cours sont enregistrés pour les élèves absents.

D’autres points sont néanmoins nécessaires pour garantir la réussite des classes virtuelles. Les élèves suivent généralement les cours chez eux, un environnement peu propice à la concentration. Pour se fermer aux bruits, aux discussions et autres parasites et ainsi créer un terrain favorable à l’apprentissage, le port d’un micro-casque est obligatoire. L’élève pourra alors se focaliser entièrement sur tout ce qui est dit en cours. Il sera plus réceptif aux explications données.

Par ailleurs, même si les enfants et les adolescents sont plus ouverts aux nouvelles connaissances, leur niveau d’attention n’est pas constant. En tenant compte de la capacité d’apprentissage d’un être humain qui est d’environ 7 heures par jour et de 4 jours par semaine, les cours en direct sont par conséquent réduits à 45 minutes pour optimiser la concentration des élèves et favoriser leur apprentissage. La durée quotidienne de la classe est également réduite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.