redaction@streetnsports.fr
samedi, janvier 19, 2019
CINEMAStreet N' Lifestyle

Bumblebee arrive au cinéma

Bumblebee

On peut considérer le film Bumblebee comme un reboot de la saga Transformers, car son réalisateur Michael Bay souhaitait repartir de zéro. Dans ce un spin-off, vous croiserez donc l’autobot Bumblebee avec un nouveau design, plus proche des jouets de notre enfance.

Et si la robotique et la voiture ne faisaient plus qu’un ?

Voyager à bord d’une coccinelle pas comme les autres, pour parcourir le monde et ses merveilles, mais aussi un univers où règne violence et destruction. Vingt ans avant les événements du premier film Transformers, nous retrouvons en 1987, Bumblebee l’Autobot de la série Transformers. Le personnage mécanique est en fuite et a décidé de se camoufler en une petite voiture des années 80, une coccinelle jaune au nombre de chevaux impressionnant. Alors qu’il vient de rencontrer une adolescente de bientôt 18 ans, Charlie vas remettre la machine en marche et réveiller Bumblebee. Une relation d’amitié va alors apparaitre, où les deux protagonistes vont chercher à se comprendre mutuellement. 

Bumblebee, un film événement

Dans Bumblebee, c’est l’actrice Hailee Steinfeld qui joue le rôle de la jeune adolescente souhaitant découvrir un monde nouveau qu’elle ne connait pas, incarnant par la même l’insouciance de la jeunesse.

Retenu par les critiques pour sa beauté technique et la qualité de son scénario, ce film montre la relation qui s’établit entre le véhicule robotisé au comportement animal et les êtres humains. Il rappelle par sa trame certains grands classiques du cinéma comme la coccinelle – la fameuse 53, E.T l’extra-terrestre ou encore le Géant de Fer, des films qui ont pour point commun de montrer la relation naissante entre l’homme et un personnage non humain. Ils tentent chacun à leur manière d’apporter des réponses sur ce qui pourrait se passer si nous étions confrontés à cette situation.

Le film Bumblebee pousse le spectateur à s’interroger sur le comportement que pourrait avoir la race humaine si elle était confrontée à un être mécanique doté d’une intelligence artificielle poussée. Ces facultés hors du commun vont d’ailleurs être source de tracas pour Bumblebee, au point qu’il sera recherché, tracké et considéré comme un criminel de niveau 7.

Le grand méchant de l’histoire est joué par John Cena, qui se retrouve donc dans la peau d’un militaire viril aux répliques humoristiques, un clin d’œil aux divers méchants qui ont jalonné les différents épisodes de la franchise.

Un film pour les adeptes de Transformers

Les anciens de Transformers l’ont bien compris, l’époque veut qu’aujourd’hui on parle de « vraie » mécanique à l’ancienne. Dans Bumblebee, vous vous retrouverez dans un monde fortement inspiré des années 80, tout en étant relativement moderne. Finies les explosions abusives de Transformers : The Last Knight, désormais place aux dialogues travaillés et aux scènes d’action plus réalistes.

Au final, avec ce film aux personnages attachants et aux scènes empreintes d’une certaine nostalgie « eighties », Michael Bay semble avoir écouté ses fans, en apportant un certain renouveau à la franchise.

Alors, pendant ces fêtes de fin d’année, n’hésitez pas à aller voir le film Bumblebee, qui sortira le 26 décembre 2018.  Vous y découvrirez la naissance d’un héros qui aura transformé la saga Transformers, et qui décide de faire son mea culpa en revenant à ses origines.

Leave a Response