vendredi, mai 24, 2019
SOCIETEStreet N' Lifestyle

Découvrez le top 5 des armes règlementaires pour se défendre

armes règlementaires

Pour pouvoir se défendre contre une agression, il est mieux d’en avoir les moyens. Mais la loi française est stricte, découvrez ici les armes autorisées !

Top 5 des armes pour se défendre règlementaires

Il est nécessaire pour certaines personnes de pouvoir se défendre contre les agressions potentielles. Dans le cas où vous devez faire face à une menace, il est préférable de disposer d’une arme permettant de se défendre ou de prendre la fuite. Le problème : qu’a-t-on le droit de porter ? Qu’autorise la loi ?

Les armes de défense : un peu de droit tout d’abord

Avant de commencer à porter une arme de défense, il faut d’abord se demander ce qui est autorisé en France.

Il faut savoir que la loi française est stricte au sujet des armes à feu : leur port est interdit dans les lieux publics. Qu’il s’agisse d’arme à feu, d’arme blanche ou même simplement d’un spray au poivre ou d’un paralyseur, la loi interdit d’en porter un en public.

Les catégories d’armes

La France catégorise les armes selon leur dangerosité. Il existe 4 catégories, désignées par les lettres A, B, C et D (elles-mêmes triées en sous-catégories).

  • Les armes de catégorie A sont les armes les plus dangereuses, il s’agit de matériel de guerre. Sont concernées les armes à balles incendiaires, perforantes, ou les explosifs, entre autres.
  • Les armes de catégorie B restent extrêmement dangereuses, mais peuvent être utilisées à condition de disposer d’une autorisation préfectorale. Elles servent principalement au tir sportif. Si vous voulez en apprendre plus sur le tir sportif, rendez-vous sur cet article publié sur le blog Flitzer.
  • Les armes de catégorie C sont également mortelles, mais plus faciles d’accès : il faut disposer d’une licence de tir valide de l’année en cours ou d’un permis de chasse pour lequel la cotisation annuelle a été payée afin de pouvoir en acheter ou en posséder une.
  • Les armes de catégorie D sont les plus simples d’accès et les moins dangereuses. Il suffit d’être majeur pour avoir le droit d’en acheter ou d’en posséder une. Ces armes restent dangereuses, et à ce titre, ne peuvent pas non plus être portées en public. La catégorie D concerne les armes de défense, les armes d’airsoft, et les armes de tir à air comprimé ou à Co2.

Top 5 des armes règlementaires pour se défendre

Mais alors, qu’est-il autorisé de porter en matière d’arme de défense ?

  1. Le spray au poivre

Il s’agit de la meilleure défense, tout simplement parce que si son port n’est pas autorisé, il peut cependant être toléré lors d’un contrôle. Puisqu’il s’agit plutôt d’un moyen de se défendre que d’un moyen d’agresser, certaines personnes peuvent en porter sans rencontrer de problème avec la loi. Une fois l’agresseur touché, il est temps de s’en éloigner !

  1. Un signal d’alarme

Un autre moyen légal de se défendre, le signal d’alarme. Bien qu’il ne s’agisse pas à proprement parler d’une arme, il s’agit d’un moyen de se défendre contre une agression. L’objet produit un son strident qui attirera l’attention des résidents ou, dans l’idéal, d’agents de police à proximité qui pourront venir vous prêter main-forte ou contacter les autorités.

  1. Un paralyseur

Selon vos raisons de porter une arme, d’autres armes de la catégorie D peuvent être autorisées. Il faut bien sûr disposer d’une raison valable, comme un lieu réputé pour être dangereux, et pas simplement dans le cas d’une agression potentielle à n’importe quel moment.

Le paralyseur, bien qu’illégal, est un bon moyen de se défendre : un seul contact avec l’agresseur, et vous pourrez prendre la fuite pendant qu’il accuse le choc.

  1. Une arme blanche

Si vous souhaitez vraiment vous défendre, une arme blanche est ce qu’il vous faut. Comme le paralyseur, le port d’une arme blanche (poignard, matraque ou autre) n’est pas autorisé par la loi. Sans motif légitime, vous risquez une amende de 15 000 € d’amende, et une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 1 an si vous êtes contrôlés en possession de l’une de ces armes.

Une arme blanche vous permettra de répliquer si quelqu’un vous atteint physiquement. Vous pourrez ainsi mettre votre agresseur en déroute, ou le neutraliser.

  1. Une arme à feu de défense

Il s’agit de pistolets à blanc que vous pouvez équiper de différents types de munition pour vous défendre : billes au poivre, munition de détresse à projectiles lumineux, balles avec agent irritant. Le but ici n’est pas de blesser votre agresseur, mais bien de le perturber assez longtemps pour vous éloigner ou pour prévenir les autorités.

Ces trois dernières solutions vous font courir un grand risque auprès de la loi, n’en prenez pas sur vous à moins de disposer de vraies bonnes raisons. Si vous souhaitez pouvoir consulter l’article de loi qui interdit le port d’arme, suivez ce lien.

Laisser un commentaire

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .