redaction@streetnsports.fr
mercredi, novembre 14, 2018
A la uneactu musicaleStreet N' Zik

Edalam revient avec son nouveau titre “Badness”

Edalam

L’artiste Edalam signe son grand retour avec le titre “Badness”. Avec son clip façon dessin animé fiction, il devient le premier artiste Antillais à en réaliser de ce type. Street N’Sports vous en dit un peu plus sur ce retour.

Edalam, le retour en grâce avec Badness

Le refrain du single est aisé à retenir. Rythmée et atypique, l’instrumentale crée directement une ambiance. Ainsi, on se retrouve comme plongé dans l’univers dans lequel Edalam veut nous emmener le temps d’une chanson. Une ambiance un peu sombre, sournoise… Qui nous renvoie bien au “badness”, soit la “méchanceté”. Le clip est également bien dans le thème de la malveillance. De fait, on y voit de nombreux “gangsters”, des personnages aux airs renfrogné et à l’allure peu inspirante. Le tout dans une ambiance sombre, ou armes en tout genres font souvent la loi. Le seul point de lumière, qui jaillit pour faire régner l’ordre, ce sont les séquences avec le “héros”, Edalam lui-même. “Les seules armes efficaces que nous pouvons utiliser pour sauver l’humanité sont les valeurs d’amour, de respect, de dignité, de partage et de pardon” dixit-il. Si seulement le message de l’artiste pouvait être passé…

Le succès d’Edalam ne cesse de croître

L’artiste en a fait du chemin depuis 2004, et son premier son, Helicopta. Fort de ce succès, il se voit ouvrir de nombreuses portes. De fait, il va beaucoup voyager, de l’Allemagne à la Guadeloupe, en passant par l’Espagne. En 2007, il intègre la prestigieuse maison Universal Music France. Avec eux, il sort une nouvelle version d’Helicopta, un franc succès. En effet, le titre aura été pendant un moment l’un des sons les plus joués en clubs. Le single est diffusé sur de nombreuses chaînes télé, et ajouté à bon nombre de compilations. Après avoir multiplié les projets, Edalam fait très fort en 2013. Effectivement, cette année là, il sortira de nombreux projets couronnés de succès. Jusqu’à son voyage en Chine en 2017. Là-bas, il tournera un clip et montera sur scènes à plusieurs reprises. Le tout devant des milliers de personnes conquises. A Badness de continuer sur cette lancée.

Leave a Response