samedi, mai 25, 2019
ApplicationsStreet N' Geek

Facebook veut fusionner ses messageries

Le groupe Facebook planche actuellement sur une « fusion » de ses trois messageries : Messenger, Instagram et WhatsApp. L’objectif est clairement de contrôler encore plus vos données. Un projet appelé « Whatstabook ». Explication.

Le projet « Whatstabook » verra le jour en 2020

C’est dans les tuyaux depuis un petit moment déjà, Mark Zuckerberg en a fait une priorité.

D’après le New York Times, la firme de Menlo Park souhaite rendre ses différentes messageries interconnectables.

Dans les faits, chaque application resterait indépendante dans son fonctionnement, mais il sera possible d’envoyer un message depuis WhatsApp vers Messenger par exemple.

Ainsi, il s’agira pour les équipes de Facebook de mettre en place la même architecture pour les 3 systèmes.

C’est plus ou moins déjà le cas entre Facebook et Instagram, pour WhatsApp c’es encore différents.

La convergence avec Insta a déjà commencé depuis longtemps. Par exemple, il est possible de publier la même publicité sur les deux plateformes en même temps.

Il est également possible de lier les comptes Facebook, Messenger et Instagram. Depuis l’application « Pages » il est déjà possible de gérer les notifications sur une seul interface.

L’objectif est clairement de créer des synergies entre les différentes applications appartenant au groupe californien.

2,6 milliards d’utilisateurs sur la galaxie Facebook

Et surtout, de concentrer la quantité de données des quelques 2,6 milliards d’utilisateurs au même endroit.

Ainsi, il sera plus facile de les traiter et surtout de vendre ces précieuses informations aux annonceurs.

Mark Zuckerberg souhaite que cette opération soit terminée d’ici début 2020. Il faut dire que l’enjeux est colossal.

Cette convergence est d’ailleurs (l’une) des raisons du départ des différents fondateurs de Instagram et WhatsApp. Ils voyaient dans cette opération une uniformisation des plateformes au profit de Facebook.

Le chiffrement des données pour tous

Mais ce changement s’accompagnera d’une nouveauté, et pas des moindres. Le chiffrement des données de bout en bout. En clair, le message sera crypté entre l’expéditeur et le destinataire.

Actuellement, seul WhatsApp utilise de cette technologie, avec cette interopérabilité, Messenger et Instagram en seront également équipés.

Avec près d’un tiers de la planète communiquant sur le même réseau, c’est une véritable mine d’or (d’information) que détiendra FB.

Une puissance qui pose question, notamment au Etats-Unis mais aussi en Europe.

Créer un véritable éco-système Facebook, voilà ce qui motive les équipes de Mark Zuckerberg, un peu à la façon d’un Google, ou du chinois Trecent.

Une sorte de course à la taille, ou le plus gros l’emportera sur les autres. Et pour l’instant le plus gros est de très loin Facebook…

Laisser un commentaire

Damien Boussicut
Originaire de Clermont-Ferrand (Auvergne), il est le président/fondateur du webzine d’actualité sportive en Auvergne: auvergnesports.com. Un site internet qu’il a conçu et développé en 2010 en partant de rien – Passionné très tôt par l’informatique, c’est en autodidacte qu’il apprend à réaliser un site web de A à Z – Parallèlement, il couvre les événements sportifs de sa région pour ensuite rédiger des articles – Amoureux de TOUS les sports; mais limité géographiquement sur Auvergne Sports, il décide en 2014 de rejoindre Allan pour devenir rédacteur sur Street n’sports, spécialiste du sport national et même international – Mais parce qu’il n’y a pas que le sport dans la vie, il est également féru de nouvelles technologies, et intéressé par le monde des médias, la radio en particulier où il a sévi pendant 4 sur radio RVA et radio RMB en tant que chroniqueur … sportif.