samedi, août 15, 2020
Sports d'aventureStreet Xtreme

Faire le bon choix lorsque l’on commande une combinaison de triathlon

combinaison de triathlon

Vous possédez déjà une combinaison de triathlon mais celle-ci commence à être usée ou bien vous ne vous sentez plus à l’aise à l’intérieur ?
Peut-être que vous êtes un nouveau triathlète et que vous vous apprêtez à effectuer votre premier parcours. Dans ce cas-là vous êtes à la recherche d’une combinaison pour ne pas ressentir l’effet de l’eau froide et ne pas ressortir congelé.
Que vous soyez débutant ou un expert confirmé du triathlon, il est important de bien choisir les combinaisons de triathlon.

Les combinaisons de triathlon sont indispensables.

Se protéger contre le froid reste la fonction première de la combinaison, vous devez vous sentir à l’aise pour nager en eaux libres sans ressentir les effets désagréables dû à la basse température de l’eau.
La combinaison agit également comme une sécurité, composée de Néoprène, elle augmente considérablement votre flottabilité tout en améliorant la pénétration dans l’eau.
Moins la résistance face à l’eau est importante plus la sensation de nager est agréable tout en gagnant en performance.
Une combinaison est un produit indispensable, vous évitez de dépenser inutilement de l’énergie en gagnant en qualité de nage et en vous protégeant.

Prendre le temps de choisir la bonne combinaison.

L’épaisseur des différents modèles en vigueur varie entre 2 et 5 mm, certaines zones sont plus denses au niveau des jambes, mais plus fines pour les bras et le torse.
Peu importe la combinaison en Néoprène que vous allez choisir, celle-ci ne dépassera jamais les 5 mm d’épaisseur.
Si vous commencez ce sport, notamment si vous êtes moins à l’aise en natation, privilégiez les combinaisons de triathlon avec 5 mm d’épaisseur sur les jambes, elles vous assureront une flottabilité remarquable et vous feront perdre beaucoup moins d’énergie.
Par contre si vous êtes un nageur confirmé, vous pouvez opter pour une combinaison de 2 à 3 mm d’épaisseur afin de vous sentir plus à l’aise.
Voilà ce qui en ressort pour la partie théorique, mais il est nécessaire d’adapter la combinaison à votre morphologie et à votre niveau.

Quelle taille pour une combinaison de triathlon ?

Maintenant que vous savez quelle épaisseur choisir, il ne faut pas se tromper sur la taille.
La combinaison doit être collante, elle agit comme une seconde peau tout en gardant une certaine amplitude pour ne pas être gêné dans vos différents mouvements.
Si vous optez pour une combinaison trop petite, vous avez un ressenti directement sur les mouvements amples, en levant les bras ou en vous accroupissant, vous allez sentir une résistance qui n’est pas naturelle, qui va vous freiner.
Si votre dévolu se porte sur une combinaison trop grande, vous allez littéralement prendre l’eau.
Les infiltrations régulières dans votre combinaison vous ralentiront, vous aurez en plus cette sensation désagréable du froid sur votre peau.
Avant de vous précipiter, prenez le temps de bien réfléchir et de bien suivre le guide des tailles proposé par chaque fabricant, vous ne serez pas déçu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .