vendredi, avril 26, 2019
A la uneActusRésumés des journéesStreet N' Court

Festival du court métrage les rendez-vous de ce dimanche

Au programme de ce dimanche, Street N’ Sports revient sur plusieurs évènements, les « expressos » (débat du matin), lieu de rencontre entre les réalisateurs et le public, la sélection de courts projetés à l’occasion des 30 ans du festival de Brest et la carte blanche à un producteur.

Les « expressos» :
Dès 9 h 30, le public pouvait se rendre aux rendez-vous « Expressos » de ce festival animés par Claude Duty, Michel Coulombe et Annick Rivoire, afin de rencontrer des réalisateurs participant à l’une des 3 compétitions, autour d’un café et viennoiseries.   Se déroulant en salle Gripel, au 3ème étage de la maison de culture et ouvert à tout public, le menu de ce dimanche était le suivant.

9 h 30 :
F3 : « Les oiseaux-tonnerre » de Léa Mysius, « Tisina Mujo » d’Ursula Meier, « Carapace » de Flora Molinié et « L’île à midi » de Philippe Prouff.
F4 : « Son seul » de Nina Maïni.

10 h 30 :
L5 :
« Blood Brothers » de Miguel Coimbra et Marco Espirito Santo, « Sao Hoa Noi Day Gieng » de Freddy Nadolny Poutoschkine et Minh Quy Truong, « Caravan » de Keiran Watson-Bonnice et « Historia Natural » de Júlio Cavani.

11 h 30 :
I3 : « Rabie Chetwy » de Mohamed Kamel, « Fan fan » de Chia-Hsin Liu, « Cuentos Excepcionales de un Equipo Juvenil Femenino Capitulo I : Las Aracnidas » de Tom Espinoza et « L’offre » de Moïra Pitteloud.
I13 : « The Bigger Picture » de Daisy Jacobs.

12 h 30 :
I2 :
« Fuligem » de David Doutel et Vasco Sá
L4 : « The Noise » de Pooya Razi, « Yen Yen » de Chunni Lin, « Newborns » de Megha Ramaswamy, « Sieben Mal am Tag Beklagen wir unser Los und Nachts Stehen wir auf, um Nitch zu träumen» de Susann Maria-Hempel.

Les 30 ans du festival de Brest :
Le Festival européen du film court de Brest qui fêtera cette année ses 30 ans, du 10 au 15 novembre, propose à Clermont-Ferrand des séances exceptionnelles placées sous le signe de la jeunesse éternelle.  Sans cesse à la recherche d’œuvres originales et de nouveaux talents, le festival de Brest accorde une importance particulière à la compétition européenne. Plus d’une vingtaine de pays y participent et une quarantaine de films sont retenus pour concourir.

Depuis samedi, des projections sont organisées dans plusieurs cinémas de la ville. Après les séances de 14 h 00 à la salle Le Petit vélo, samedi puis en salle Georges Conchon dimanche à 20 h 15 (Espace Multimédia), le programme « 30 ans de Brest » continuera à être diffusé, mardi 3 février à 20 h 15 et mercredi 4 février à 20 h 15 dans la salle Le Petit vélo, jeudi 5 février en salle Genova à 18 h 00 et enfin vendredi 6 février à 14 h 00 à Jaude 4.

Les films projetés sont les suivants :

  • « Dom Smierci » (La maison de la mort) de Martej Borbrik (Pologne, Allemagne)
  • « M.O. » de Jakub Kouˇril (République Tchèque)
  • « Fotografia » (Le photographe) de Victor Dragomir (Roumanie)
  • « Ett Enklare Liv » (Une vie plus simple) de Gunhild Enger (Suède)
  • « I’ve Been a Sweeper » (Le balayeur) de Ciarán Dooley (Irlande)
  • « Marthe » de Anne-Claire Jaulin (France)
  • « Újratervezes » (Mon guide) de Barnabás Tóth (Hongrie »


Envie de tempêtes production, carte blanche à un producteur

Cette année, dans « Carte blanche à un producteur », c’est la société Envie de tempêtes production basée en région parisienne qui est à l’honneur.

Celle-ci a présenté plusieurs courts-métrages axés sur deux thèmes, le thème « Anniversaire » et le thème « Politique », qui seront programmés pendant toute la durée du festival.

 

Dans le cadre du thème « Anniversaire », les films projetés sont les suivants :
« On A Train » (Dans un train) de Barnabás Tóth (Hongrie, France)
« Ata » de Cagla Zencirci et Guillaume Giovanetti (Sélection Films en région Clermont-Ferrand 2008)
« La place du cœur » de Frédéric Dubreuil (Sélection ADAMI Clermont-Ferrand 2012)
« Nijuman No Borei » (200 000 fantômes) de Jean-Gabriel Périot
« Inupiluk » de Sébastien Betbeder

Projections :
Samedi 31 janvier – 19 h 00 –  Hospital
Dimanche 1er février – 22 h 15 – Jaude 4
Lundi 2 février – 16 h 00 – Petit Vélo
Mardi 3 février – 21 h 00 – Hospital
Mercredi 4 février et jeudi 5 février – 18 h 00 – Lumière
Jeudi 5 février – 20  h 15 – Comédia
Vendredi 6 février – 17 h 00 – Hospital.

 

Dans le cadre du thème « Politique », les films projetés sont les suivants :
« Viejo Pascuero » (Une petite histoire de Noël) de Jean-Baptiste Huber
« Je m’appelle » de Stéphane Elmadjian
« Jean et Monsieur Alfred » de Frédéric Dubreuil
« Réponse de femmes : notre corps, notre sexe »  d’ Agnès Varda
« Eût-elle été criminelle … » de Jean-Gabriel Périot
« Il était une fois l’huile » de Vincent Paronnaud
« A propos d’Eric P. » de Pierre Merejkowsky
« A heap of trouble » (Un tas d’ennuis) de Steve Sullivan (Royaume-Uni)
« Le poteau rose » de Michel Leclerc

Projections :
Samedi 31 janvier – 16 h 00  – Cochon
Dimanche 1er février – 19 h 00 – La Jetée
Mardi 3 février – 18 h 00 – Lumière
Mercredi 4 février – 16 h 00 – Genova
Mercredi 4 février – 22 h 15 – Conchon
Jeudi 5 février – 14 h 00 – Genova
Vendredi 6 février – 14 h 00 – Cochon
Samedi 7 février, 18 h 00 – Lumière.

Laisser un commentaire

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .