lundi, novembre 18, 2019
ActualitésINTERVIEWSInterviews

Interview : Benoît Sainte Marie

STREET N’ SPORTS : Pour commencer, peux-tu te présenter ?
BENOIT SAINTE MARIE : Benoît Sainte Marie, 42 ans, de Villepinte. Puis en Champagne-Ardennes.

SNS : Depuis quand es-tu passionné par la boxe ?
BSM : Fan de boxe depuis l’âge de 15 ans grâce à René Jacquot en premier puis Louis et Michel Acariés.

SNS : Pourquoi avoir voulu créer ton blog sur ce sport ?
BSM : J’ai juste eu envie de renvoyer l’ascenseur. La boxe m’a fait découvrir la France entière, et Las Vegas (grâce à l’invitation de Jean-Marc Mormeck pour son CH DU M contre A.Gurov), fait rencontrer tant de pugilistes. Et m’a sorti d’une vie monotone, qu’il fallait par un moyen ou un autre que j’offre aussi à mon tour. Et puis la boxe, c’est le noble art, envie de faire découvrir cet art noble au plus grand nombre, contribuer à mon petit niveau à maintenir la passion de la boxe chez les gens de tout âge.

SNS : La boxe est considérée comme « l’école de la vie « en véhiculant des valeurs comme le respect, le courage … c’est une idée reçue ?
BSM : La boxe véhicule tellement de bonnes choses, c’est en quelque sorte l’école de la vie qui rend humble, oui la boxe c’est l’école de la vie, de la vraie vie même.

SNS : Depuis quelques jours un vent de rébellion est né sur les réseaux sociaux de la part de nombreux boxeurs à l’encontre de la Fédération, quel est ton avis sur le sujet ?
BSM : C’est complétement justifié et je vais tout mettre en œuvre pour souffler sur les braises. En privé, les pugilistes avec qui je discute via Facebook me disent leur ras le bol d’être complétement abandonnés par cette fédération. L’équipe Martin-Asloum a fait des pieds et des mains pour prendre le pouvoir, résultat des courses la « montagne accouche d’une souris ! Un pugiliste m’a confié dernièrement ceci « Du temps de l’ancien président (H.Furgoni), il y avait la possibilité de parler en direct au président de la FFB, maintenant ce n’est même plus possible ». Tout est à revoir, savoir exactement comment sont faits les classements qui désignent les places pour les championnats de France. L’opacité est à mes yeux, le mot qui caractérise le mieux cette fédération de nos jours, de plus et c’est ce que me redescendent les boxeurs, il y a un manque évident de soutien entre le président de la FFB et les pugilistes Français (l’affaire Karin Guerfi qui est encore en ligne sur Facebook par exemple en est l’un des trop nombreux exemples). Souhaitons pour notre discipline qu’une personne, qui aime vraiment la boxe et s’intéresse aux pugilistes Français et à notre discipline, prenne les rênes de la FFB en 2016 et surtout très important dans un but non mercantile.

SNS : On sait qu’en France, la boxe est peu voire pas médiatisée, pourquoi se mépris envers un sport qui pourtant compte de nombreux adhérents à travers le pays ?
BSM : A mes yeux les gens sont déçus de la boxe car quand ils se déplacent aux combats, et c’est de plus en plus le cas de boxeurs « maison », les boxeurs affrontent un faire-valoir … Nous sommes le seul pays à ne pas avoir une véritable vedette (en leurs temps, Jacquot, Tiozzo, Jacob, J-B Mendy, K.Rahilou ou J.Lorcy ont occupé cette place). De nos jours, je mets au défi l’homme de la rue de citer le nom d’un boxeur… De plus le public si perd complétement quand il lit sur l’affiche « CH DU M » et qu’il rentre chez lui va, sur Boxrec (l’annuaire des palmarès des pugilistes du monde entier), et découvre que l’adversaire mis en face du boxeur dit « maison » est d’un calibre moyen pour ne pas dire médiocre. A croire que tout est fait de nos jours pour dégouter le public de la boxe. Il y a une quinzaine d’année, un grand Monsieur de la boxe, pour le citer René Jacquot, avait dit « si une municipalité te donne 10.000 Francs de subvention et que tu offres un spectacle pour 4000 francs et bien il y a un problème ». et bien le temps a passé et le problème perdure. Il faut pour que la boxe revienne sur TF1- F2 – voir Canal + que les organisateurs arrêtent de monter des combats qui ne tiennent pas la route. La boxe en France a besoin de combats Franco Français (par exemple je me suis régalé quand j’avais assisté au combat Frénois VS Arimany). Il faut un vrai et unique leader reconnu par catégorie. A partir de la « notre » leader pourra se frotter à un grand d’Europe puis du monde….. De nos jours c’est l’anarchie la plus complète et le public si perd (titre européen E.U et EBU puis WBO Europe), pire WBF (le niveau est parfois à peine européen pour le détenteur du titre).

SNS : En Ukraine, Vitali Klitschko a pris une véritable position au sein de la révolte du pays. En France, si cela devait arriver, penses-tu qu’un boxeur serait sur le devant de la scène ?
BSM : Non car en France nous n’avons aucun boxeur majeur, aucun boxeur ne fait véritablement l’unanimité dans sa catégorie … Sauf peut-être Romain Jacob en super plume (cinq championnats de France gagnant, il est indiscutable en France dans sa catégorie) et bien entendu Nadjib Mohammedi en mi-lourd qui a lui aussi fait son trou.

SNS : Pour toi, as-tu un boxeur à l’échelle mondial pour qui tu as de l’admiration ?
BSM : Il y en a trois Joey Gamache, Riddick Bowe et Terry Norris.

SNS : Un autre sport te passionne-t-il ?
BSM : Non, je ne vis que pour la boxe du lever au coucher. Je suis complétement conditionné par cet art, rien ne remplacera la boxe.

SNS : Un dernier mot pour nos lecteurs ?
BSM : Il faut soutenir des gens comme Pascal Cordier ou Hamid Zaim qui font un bien fou à la boxe (je parle des gens que je connais uniquement), la boxe en France par le biais de la FFB doit mettre en avant les anciens de la boxe plus souvent. L’initiative de Monsieur Zaim dernièrement était très belle (il avait fait venir Mamadou Thiam dans les Ardennes et fait présenter ce grand champion à un public de connaisseurs). Pour conclure, la FFB doit peser de tout son poids pour la nomination du jury qui sanctionnera en Italie le championnat EBU revanche BOSCHIERO VS JACOB II. Quand tu boxes à l’étranger, à chaque fois ou presque quand notre représentant va aux poings, il a contre lui une décision défavorable que j’appelle un vol (dernier en date le combat Amor Belahdj Ali vs Zsolt Bedak). Pour vivre voir même survivre, la boxe en France a besoin de toutes les forces en présence. Je vais conclure par ceci…..Vive le noble art en France.

Retrouvez le blog : http://boxeanglaisenews.blog-2008.com et sa Page Facebook.

Retrouvez également ces rencontres avec les pugilistes en photos.

10344960_698880973483165_1948919188_n

10425695_698901120147817_1178509876_n

10425826_698881176816478_770347887_n

10438792_698881266816469_894447876_n

10438803_698881513483111_1874180283_n

Laisser un commentaire

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .