Please assign a menu to the primary menu location under MENU

redaction@streetnsports.fr
mardi, août 14, 2018
E-SportsStreet N' Geek

Interview : Gunzerker & Melcki

Gunzerker & Melcki

La rédaction de Street N’ Sports vous propose de découvrir 2 jeunes joueurs e-sports issus de la structure RoKh eSport. Tous deux évoluant sur Hearthstone, ont acceptés de répondre à quelques questions pour notre webmag.

STREET N’ SPORT : Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Gunzerker : Bonjour, je m’appelle Alexandre Abbana Bennani, j’ai 20 ans, je suis étudiant en Physique à Lyon (Master 1 actuellement). Mon pseudo sur Hearthstone est Gunzerker.
Melcki : Yep, alors Melchior Vieren ou “Melcki”, je suis un étudiant de 19 ans en école d’ingénieur à l’IMT Lille Douai. Mais aussi joueur Hearthstone pour la team RoKh eSport depuis Septembre 2017.

SNS : Cela fait combien de temps vous jouez à Hearthstone ou depuis quelle extension si vous préférez ?
G. : J’ai commencé Hearthstone vers la fin de la beta, en février 2014 si mes souvenirs sont bons.
M. : Je joue à Hearthstone depuis fin 2014 mais je n’ai commencé à faire des petits tournois que cette année. À la base je jouais uniquement sur téléphone un peu partout dès que j’avais un peu de temps à tuer.

SNS : Vous avez déjà participez à des compétitions sur le jeu, on peut citer le tournoi universitaire de l’AcensiUL  ou vous avez tous les deux fini dans le top 4. Vous avez toujours eu cet attrait pour la compétition que ce soit sur Hearthstone ou ailleurs ?
G. : J’ai commencé le côté compétitif Hearthstone bien après mes débuts sur le jeu, il y a environ un an, en participant aux petits tournois amicaux dans les bars gaming de Lyon (Meltdown, Arcaneum). Puis j’ai senti que je progressais donc j’ai commencé à participer à des qualifications en ligne pour des plus gros tournois ce qui m’a amené en phase finale de l’AUL où j’ai rencontré Melcki. J’ai toujours aimé la compétition car elle me pousse à me surpasser et il n’y a rien de mieux pour progresser que d’affronter et discuter avec des personnes plus expérimentées. Je faisais déjà de la compétition quand je faisais du tennis en club pendant mes années de lycée.
M. : Comme Gunzerker, j’ai commencé à faire des tournois il y a un peu plus d’un an pour tester. Le mode classé à ses limites et le mode compétitif de Hearthstone nécessite d’élaborer des stratégies beaucoup plus poussées pour battre son adversaire.

SNS : Pour en apprendre plus sur votre style de jeu, pourriez-vous nous dire quelles classes et quels decks vous utilisez actuellement ?
G. : J’ai toujours été un grand amoureux des decks contrôles basés sur l’épuisement des ressources adverses comme le vieux guerrier contrôle à l’époque de la justicière cœur-vraie ou le mage contrôle/burn pendant un’goro. Plus récemment, mon deck de cœur de cette extension est le prêtre dragons/combo. J’ai aussi beaucoup apprécié le paladin OTK que j’ai utilisé lors de l’Arcalan. Nous sommes tout proches du bouleversement annuel de la méta donc ces decks là ne seront plus jouables mais c’est toujours un immense plaisir de créer et tester de nouveau decks.
M. : A l’inverse de Gunzerker, je préfère les decks agressifs et midrange, et en particulier la classe chasseur en général. Je trouve que ce type de decks qui souvent est réputé comme simple et adapté aux débutants à ses subtilités et son charme. J’espère que la nouvelle extension apportera au chasseur plus de force qu’auparavant

SNS : Alors vous avez récemment rejoint la structure RoKh eSport, comment êtes-vous entré en contact ?
G. : C’est Melcki qui m’a mis en contact avec l’équipe, il était déjà chez la RoKh eSport lorsque l’on s’est rencontré à l’AUL.
M. : J’ai rejoint la RoKh eSport car l’équipe avait l’air motivé tout en étant ouvert à de nouveaux membres. J’ai été bien accueilli après avoir fait mes preuves et aujourd’hui nous jouons, discutons et faisons des tournois ensemble très souvent.

SNS : Pourquoi avoir rejoint RoKh eSport, une envie de se professionnaliser ?
G. : C’est plutôt pour être en contact avec d’autres joueurs pour s’entraîner ensemble avant des tournois ou discuter des changements sur certains decks et c’est aussi très agréable de se soutenir mutuellement lors des compétitions.
M. : Sur les conseils d’un ami et par envie de progresser en équipe, j’ai cherché à rejoindre une équipe Hearthstone.

SNS : Le fait d’avoir rejoint l’aventure RoKh eSport c’est déjà la preuve que vous avez un certain niveau sur le jeu. Mais rejoindre une structure comme celle-ci va vous demander un investissement supplémentaire j’imagine. Des entraînements plus fréquents, des participations régulières à des tournois online/offline…
G. : Je m’investis déjà beaucoup sur le jeu (peut-être un peu trop parfois) et participe à pas mal de tournois, mais c’est vrai que le fait d’avoir des partenaires permet de se préparer à plusieurs pour un tournoi et c’est d’autant plus motivant.
M. : Il m’est parfois difficile d’appartenir à une team et de faire des tournois tout en suivant mon parcours scolaire, mais c’est motivant d’appartenir à une équipe soudé comme la RoKh.

SNS : En parlant de compétition, aviez-vous déjà des objectifs en tête ou justement faire partie de RoKh eSport vous a permis de vous en fixer des nouveaux ?
G. : Je n’avais pas d’objectifs particuliers mais disons que j’aimerais bien réaliser une performance sur une LAN française comme une Armacup ou même la GA. J’ai d’ailleurs participé à la GA et à l’Arcalan les deux derniers week-ends avec comme résultat un top 12 à l’Arcalan. Mon prochain objectif est donc de faire mieux aux prochaines éditions de ces LAN et de me qualifier pour une Armacup même si je serai absent de la scène entre mai et juillet.
M. : Depuis que j’ai rejoint la RoKh esport, j’ai beaucoup gagné en niveau de jeu et ça m’as permis de participer à des évènements comme l’AcensiUL, faire des rencontres, … 

Mon objectif actuel est de me qualifier à nouveau à un évènement offline comme l’AcensiUL ou peut-être même une Armacup…

SNS : Merci messieurs d’avoir répondu à nos questions, c’était un plaisir ! Nous vous souhaitons le meilleur, que la bonne pioche soit avec vous !

Leave a Response

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .