jeudi, avril 25, 2019
SOCIETEStreet N' Lifestyle

Le boom des moto-taxis

moto-taxis

Alors que la circulation est de plus en plus compliquée dans les grandes agglomérations, et notamment en région parisienne, les moto-taxis ont le vent en poupe depuis quelques années. Explication.

Une solution face à la saturation de la route

Encore peu visibles il y a encore quelques années en France, les moto-taxis sont à la mode dans la capitale en particulier.

Hyper développé en Afrique, au Cameroun et au Bénin par exemple, pour des raisons économiques principalement, ce mode de transport dispose d’avantages sur ses cousins à quatre roues.

L’Asie est également un terrain propice au transport de personne à motocyclette, car moins onéreux que la voiture, et surtout bien plus pratique dans les villes à forte densité de population.

En Europe et aux Etats-Unis, ce sont dans les grandes agglomérations que les motos-taxis parviennent à s’imposer. La circulation est chaotique à cause d’une circulation automobile importante, les temps de trajet s’en trouvent proportionnellement rallongés à de faibles vitesses.

En France, le boom des moto-taxis a obligé les autorités à réglementer ce type de transport de personne.

Une activité en plein développement, mais aussi encadrée

Une loi réglemente le transport de personne à moto depuis le 22 juillet 2009.

Tandis que la profession en tant que telle, chauffeur de moto-taxi, est réglementée par un décret paru au journal officiel le 20 octobre 2010 et applicable depuis le 1er avril 2011.

Désormais, chaque professionnel doit détenir une carte professionnelle, une attestation d’entretien annuel du véhicule, une signalétique spécifique, caractéristiques du deux-roues, aptitude médicale, et enfin compétences professionnelles du conducteur (source Wikipédia).

Les moto-taxis étalent leur terrain de jeu

Si le terrain de jeu favori des motos-taxi reste les grands aéroports parisiens (Orly et Roissy), il y a aussi les moto-taxis à la gare de l’Est, la gare du Nord, la gare de Lyon…etc.

L’implantation est hautement stratégique, en effet, de par son statut, le chauffeur de moto-taxis ne peut pas prendre un « client » à la volée.

En effet, il faut obligatoirement réserver pour pouvoir utiliser le moto-taxi, et le chauffeur a interdiction de faire monter un passager sans ce préalable.

C’est exactement la même situation pour les VTC (véhicules de transport avec chauffeur).

Aussi, contrairement aux taxis « traditionnels », ils n’ont pas d’emplacement réservé sur la voie publique.

C’est pourquoi, certaines sociétés se sont spécialisées par secteur, afin d’améliorer leur positionnement.

Les clients potentiels sont généralement des personnes actives, souvent des cadres, et particulièrement pressés.

Des quarantenaires qui souhaitent maîtriser leur temps et aussi leur argent.

Et il faut croire croire qu’ils sont nombreux, le nombre de taxi-motos a été multiplié par 10 en 10 ans.

Des offres étoffées pour des clients de plus en plus nombreux

Une demande de plus en plus forte qui crée de la concurrence, et lance une guerre des prix incroyable.

Comme dans tous les secteurs, il y a l’offre et la demande.

C’est pourquoi, certains ont décidé de miser sur le confort, ou encore sur les petits services annexes, comme le port des bagages.

D’autres vont encore plus loin en proposant du haut de gamme, avec des véhicules deux-roues de très grande qualité.

Mais cette multiplication crée aussi des soucis en terme de sécurité. Le client doit être très vigilant notamment sur l’assurance pour le transport de passagers.

On l’a vu, c’est un secteur en plein développement Mais les offres de taxi-motos sont aussi de plus en plus nombreuses, au fur et à mesure que la demande augmente. C’est au client/ passager d’être vigilant, afin que l’expérience ne se transforme pas en calvaire.

Laisser un commentaire

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .