mercredi, janvier 29, 2020
SPORTSSports urbainsStreet WorkoutStreet Xtreme

Le Sanda, la boxe made in china

Le sanda également appelé sanshou est un sport de combat chinois qui est apparu au cours du XXème siècle. Alors sous tutelle soviétique, les chinois s’inspirèrent d’un sport de combat rapproché appelé sambo et qui avait été développé par les forces militaires russes, après la terrible défaite qu’ils essuyèrent lors de la guerre russo-japonaise. Les chinois développèrent leur propre système de close combat en s’appuyant sur les arts martiaux chinois existants.

Le sanda intègre les catégories d’attaques suivantes : ti (coups de pied), da (frapper = coups de poing), shuai (projeter), na (attraper) ainsi que les parades et blocages. Alors que l’utilisation des coudes et genoux était autorisée lors des rencontres inter militaires, une version sportive officielle vit le jour à l’occasion des premiers championnats du monde en 1991. Le sanda fait ensuite son apparition dans les compétitions professionnelles de kick boxing quelques années plus tard.

Le sanda est un sport de combat qui demande des qualités de vitesse, de puissance et de précision. Il est composé de deux rounds de 1,30 à deux minutes avec un arbitre central et quatre arbitres de coins comptabilisant les points ainsi que des intervalles de récupération de 1 minute. La victoire est obtenue par KO/hors combat ou aux points à la fin du temps réglementaire.

Le combattant est muni d’un casque, d’un plastron, d’une paire de gants, d’une paire de protège tibia, d’une coquille et d’un protège dent. Les combats se déroulent sur une plateforme de forme carrée de 8 mètres de côté à hauteur de 60 cm. Elle est généralement composée de bois et métal pour la structure et de matière souple pour la surface mais sans corde, ni filet.

76508440

Les coups autorisés sont les coups de poings, les coups de pieds, les balayages, les saisies et projections. Les points sont attribués en fonction de la technique pratiquée : 4 points pour un coup de pied sauté visage, 3 points pour un coup de pied visage, 3 points pour une projection ou un balayage, 2 points pour une technique difficile réussie, 2 points pour un avertissement, 1 point pour une technique simple réussie et 1 point pour une sortie.

Les coups interdits  sont les coups derrière la tête, le cou et la nuque, les parties génitales ainsi que les coups de genou, les coups de coude, les coups de tête, les strangulations, les luxations, la lutte au sol, les morsures ainsi que certaines projections jugées dangereuses comme la saisie au cou.  Dans les cas où le combattant ne respecterait pas ces principes, les sanctions peuvent aller d’un simple avertissement à la disqualification.

banner-728x90

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .