jeudi, octobre 29, 2020
FormeSOCIETEStreet N' Lifestyle

Le sport et le sommeil, une relation de confiance

Le sommeil fait partie intégrante de notre quotidien et est nécessaire à notre bon fonctionnement. Le connaissons nous bien pour autant ? Quelles sont les spécificités de cette activité journalière qui auraient pu nous échapper ? Comment impacte-t-il nos efforts sportifs ? Nous allons répondre à toutes ces questions.

Comment fonctionne le sommeil ?

Afin de commencer notre présentation il est important de rappeler ce qu’est le sommeil. Le sommeil est un comportement physiologique commun à tous les êtres vivants. Il représente environ un tiers de notre vie. Celui-ci est composé de deux types principaux :

• Le sommeil lent ou sommeil NREM (Non-rapid Eye Movement), composé de 3 phases : l’endormissement, le sommeil lent léger et le sommeil lent profond,

• Le sommeil paradoxal ou sommeil REM (Rapid Eye Movement).

Une bonne routine de sommeil est indispensable ! Celui-ci joue un rôle important sur notre cerveau. Des mauvaises habitudes de sommeil peuvent causer, irritabilité, lassitude, fatigue voire même l’augmentation des risques de dépression. Lors d’effort sportif cela peut se traduire par une altération de l’attention, augmentant ainsi le risque de blessure. Evidemment, le sommeil joue aussi un rôle indispensable sur la récupération. Un bon sommeil est synonyme de faible fatigue, de gain d’énergie ainsi que de temps de récupération plus court.

La relation entre le sommeil et le sport, comment ça fonctionne ?

La relation entre le sommeil et le sport est la base d’un cercle vertueux. En effet l’activité sportive facilite l’endormissement ce qui favorise un sommeil réparateur. De plus bien dormir à une influence positive sur la performance sportive en augmentant l’énergie, la vigilance et ainsi la performance pendant l’effort. Cependant c’est une relation fragile qui peut facilement être déséquilibrée… Alors comment éviter cela ? 

Il y a plusieurs habitudes à prendre pour obtenir un bon équilibre :

• S’entraîner de manière régulière

• Avoir un rythme de sommeil régulier pour bénéficier des bienfaits du sommeil

• Adapter son entraînement à son niveau de fatigue afin d’éviter le surentrainement

• Limiter l’effort intensif le matin pour limiter les risques cardiaques dû à la libération de cortisol 

• Restreindre les entrainements à 3-4h avant de se coucher pour permettre la redescente en tension (2)

L’importance du sommeil n’est plus à démontrer. Il est donc pertinent de poser la question qui suit.

Comment améliorer son sommeil ? 

La qualité de notre sommeil est principalement influencée par notre production de l’hormone du sommeil, la mélatonine. Celle-ci régule notre horloge biologique et donc notre rythme circadienmais différents éléments peuvent venir perturber sa synthèse par l’organisme : citons principalement l’âge tout simplement, la lumière bleue des écrans ou bien encore le décalage horaire.

C’est pour cela que certains sportifs en consomment sous forme de complément alimentaire (disponible sans ordonnance comme sur ce site) afin de restreindre au maximum la possibilité d’un déficit en mélatonine. Cela a pour conséquence d’améliorer la qualité de leur sommeil ce qui a des répercussions directes sur les performances sportives. A noter que la mélatonine possède aussi des vertus anti-vieillissantes, elle assure le bon fonctionnement du système immunitaire, de la pression sanguine ainsi que des niveaux de cortisols.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.