redaction@streetnsports.fr
vendredi, décembre 14, 2018
A la uneCINEMAStreet N' Lifestyle

Les Animaux fantastiques 2 en 3D – Les Crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques 2

Le premier épisode de la série “Les Animaux fantastiques”, apparu en 2016 vous plongeait dans le monde fantastique de J.K Rowling. Depuis, c’est avec une grande impatience que les fans du monde entier attendaient la suite. Au point que, dès que les billets ont été mis en vente pour le second opus, les fans ont commandé leur place afin d’être les premiers à assister aux nouvelles aventures du monde des sorciers … en 3D.

Pour ceux qui auraient loupé le premier épisode, imaginez l’univers d’Harry Potter à l’extérieur de Poudlard, 5 ans en arrière, avec une culture différente et une politique instable. Cette nouvelle saga, c’est celle qu’a réalisé l’écrivain et auteur britannique à succès le plus prisé du 21ème siècle, J.K.Rowling, avec l’appui de l’illustre et fidèle David Yates, pour la transposition au grand écran.

Les Animaux fantastiques 2 – Les Crimes de Grindelwald arrive dans vos salles le 14 novembre.

Après un premier épisode sorti en 2016 qui a remporté un grand succès dans les salles ainsi qu’un prix et une nomination aux oscars, la saga revient avec des acteurs de renom : Johnny Depp dans le rôle de Gellert Grindelwald, Eddie Redmayne dans la peau de Norbert Dragonneau, Jude Law en tant que Dumbledore, et Ezra Miller comme Croyance Bellebosse.

Dans ce deuxième épisode où les personnages du 1er film sont de retour, Dumbledore retrouve son amie Norbert pour lui faire part d’une nouvelle inquiétante, remettant en question l’état du monde magique. Les crimes de Grindelwald vont-ils entrainer la fin de ce monde ?

Après New-York comme toile de fond, ce deuxième épisode nous emmène cette fois-ci dans l’une des plus belles villes d’Europe, Paris, afin d’y retrouver Norbert et ses nouveaux compagnons, le niffleur et le botruc.

Actions, sentiments, dénonciations et surprises sont les mots d’ordres d’un deuxième épisode à ne surtout pas rater, pour comprendre la suite de cette nouvelle saga en 5 épisodes.

Mais bien plus qu’un simple divertissement, ce nouvel épisode se veut également porteur d’un message. Selon J.K. Rowling, en mettant en avant la montée de l’extrémisme dans les années 20, il s’agissait d’éclairer les individus d’aujourd’hui afin qu’ils ne refassent pas les erreurs du passé. À travers cet épisode particulièrement noir, nous identifions certains vices qui perdurent dans la société actuelle. Pour J.K Rowling, « il est temps de voir la réalité, si peu fantastique soit-elle ».

Mais avant tout revenons au premier épisode

En ces années 20, une politique de chasse aux sorcières impitoyable est pratiquée par la population non magique, qui cherche à affirmer sa suprématie. 2 ans maintenant après la fuite de Grindelwald, des événements sont apparus et Graves doit enquêter sur les faits. Petit à petit, il découvre un monde qu’il ne soupçonnait pas. Tina anciennement Auror lui révèle l’existence de créatures en libertés. De son côté, Norbert se retrouve malgré lui dans une situation délicate car la présidente est formelle, il est interdit de posséder un élevage d’animaux aux Etats-Unis.

Une révélation sur la suite : 

Afin de nous faire saliver un peu plus, J.K. Rowling et David Yates ont fait une révélation concernant les futurs lieux où se dérouleront les prochains épisodes. Comme vous le savez, la saga Les Animaux Fantastiques sera constituée de 5 films, le troisième étant prévu pour 2020. Les intrigues de chacun des films auront lieu dans différentes villes du monde et pour les trouver, il suffit de se remémorer le passé de certains personnages.

D’ores et déjà, nous pouvons le dire, ce deuxième épisode des animaux fantastiques se différencie particulièrement par la qualité de ses intrigues et de son scénario, mais aussi l’utilisation qui a été faite de la 3D.  

A quelques jours de la sortie du deuxième épisode, les retours et avis des fans qui devraient peser sur l’avenir des Animaux Fantastiques, sont particulièrement attendus.

Leave a Response