jeudi, septembre 24, 2020
fashionModepubli-redactionnelStreet N' Lifestyletechnology

Tout savoir sur les montres Fossil

Lancée en 1984, Fossil s’est rapidement imposée comme une référence dans le domaine de l’horlogerie. Si le style vintage reste la base en termes de design, la marque a toujours eu à cœur de concevoir des montres originales et contemporaines. Finesse, audace, classe subtile ou extravagance maîtrisée définissent ses collections où le modèle Georgia aux courbes douces côtoie le modèle Nate, son format XXL et ses lignes sportives. Découvrons sans attendre cette marque désormais légendaire.

La marque Fossil

Tom Kartsotis est à l’origine de la marque Fossil, son ambition initiale étant d’offrir aux hommes et aux femmes modernes des modèles de montres vintage, mais élégants.

Dans cet esprit, l’entreprise mise sur des signes distinctifs forts, pour ne citer que les incontournables Tin’s, ces désormais célèbres boites métalliques décorées de motifs vintage utilisées comme écrin pour ses créations.

Au départ, la maison s’est concentrée sur des collections d’entrée et de milieu de gamme en termes de qualité. Mais en 2013, avec la ligne Fossil Swiss Made, elle signe son passage dans l’univers du luxe. Cette étape clé marque le transfert de la fabrication en Suisse, mondialement réputée pour son savoir-faire dans cette industrie.

Aujourd’hui, les montres Fossil regroupe 13 marques vendues à travers le monde. Pour les derniers exercices, le groupe affiche un taux de progression impressionnant et se positionne parmi les plus grands horlogers sur la scène internationale, auprès de grands noms tels que Richemont, Rolex, ou encore Swatch.

Un succès qui sappuie sur le Swiss made

S’appuyant sur le savoir-faire helvétique sur ce secteur très pointu, le groupe Fossil organise ses activités en trois pôles :

• depuis 2002, le design, le prototypage et l’assemblage sont réalisés à Bienne ;

• la mise au point de mouvements automatiques se fait à Manno ;

• depuis l’automne 2013, les boites sont fabriquées à Glovelier.

Une centaine de spécialistes hautement compétents et expérimentés travaillent sur ces différents sites d’où sont issus des produits sous licences comme ceux de Diesel, Tory Burch, Marc Jacobs, Misfit, Kate Spade New York, Michele, Emporio Armani, en plus de ses marques maison. On pense notamment au spécialiste danois des accessoires Skagen et à Fossil Swiss, qui se distingue avec ses calibres mécaniques automatiques, qui allient performance, esthétique et robustesse.

Dans un souci d’amélioration constante, la firme a pris le contrôle de trois horlogers basés à Bienne et rassemblés sous l’enseigne de Montres Antima SA, et renforce ainsi son expertise en design, prototypage et assemblage.

Depuis 2012, Fossil possède une fabrique de mouvements automatiques en propre baptisée STP1-11 grâce à son bras armé de Manno, STP Swiss Technology Production. Les boites de montres sortent pour leur part de sa filiale SwissTechnology Components SA.

Pour atteindre ses objectifs, Fossil mise en premier lieu sur une fabrication Swiss Made dans ses propres ateliers, ainsi que sur une stratégie de rachats de nouvelles marques et licences et une croissance graduelle qui limite les risques.

Une marque qui évolue avec son temps

Malgré son attachement au style vintage, Fossil entend faire profiter ses clients des technologies les plus récentes. Ainsi, depuis 2015, les aficionados peuvent s’offrir des modèles connectés. Avec des débuts assez timides avec seulement 4 gammes disponibles (les trackers d’activité Q Reveler et Q Dreamer, Q Grant et la montre Android Wear Q Founder), elle accélère dans ce domaine et en seulement deux ans, son catalogue compte 300 modèles et déclinaisons afin de répondre à des attentes très variées. Quels que soient ses préférences et ses besoins, chaque client trouvera assurément la montre intelligente qui lui correspond. 

Fossil et Google, qui collaborent déjà sur le projet Wear OSdestiné aux produits fonctionnant sous Android Wear, viennent récemment de signer un nouvel accord. Cette fois, il s’agit pour la marque de céder la propriété intellectuelle d’une technologie de montre connectée en développement dans ses ateliers, à la firme de Mountain View.

Cette opération devrait aboutir au lancement d’une « Pixel Watch » pour concurrencer la fameuse Apple Watch.

(L’image by MecTouZen-art est sous licence CC BY-ND 2.0)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.