samedi, juillet 4, 2020
A la uneHIGH-TECHStreet N' Geek

Notre test et notre avis sur le casque Solo Pro de Beats

casque Solo Pro

3 ans après la sortie de son modèle Solo 3 Wireless, le constructeur Beats face à Bose et à Sony, ses redoutables concurrents sur le marché des casques à réduction de bruit, revient en force. Racheté par Apple en 2014, le constructeur Beats vient de mettre sur le marché le Beats Solo Pro, son premier casque à réduction de bruit supra-aural. Ce casque arrivera-t-il à se démarquer de la concurrence ? Nous avons effectué quelques tests, voici nos résultats.

Un casque à la finition soignée

Lorsque nous observons le casque Solo Pro de Beats, nous remarquons qu’en termes de design, le concepteur a simplement repris les anciens modèles de casques de sa gamme. Mais lorsque nous l’avons analysé d’un peu plus près, nous nous sommes rendu compte que sa finition différait totalement des premiers modèles de casques de ce fabricant. 

En effet, aucune partie ne bouge ou ne grince. Son passage au rendu mat impacte énormément le design et quelle que soit la couleur de casque choisie, le rendu métal des glissières est formidable. La présence du bouton multifonction sur le logo ainsi que la présence du bouton de commandes et des boutons de volume en haut et bas, font dégager au casque une grande qualité de conception.

Un casque à l’autonomie remarquable

Avec le casque Solo Pro de Beats, nous avons droit à 40 h d’autonomie sans réduction de bruit et à 22 h avec la réduction activée. De même, il offre une recharge rapide permettant de bénéficier en seulement 10 minutes de charge, de l’équivalent de 3h d’utilisation. Ce qui est d’ailleurs très intéressant. Mais si nous l’analysons d’un plus près, nous remarquons que le casque ne dispose pas d’un port jack. Il sera donc impossible de le passer par exemple dans un avion en mode filaire. 

Une réduction de bruit active pour s’isoler dans son univers musical

La distinction entre le casque Solo Pro de Beats et les casques des concurrents est que le produit de Beats possède une réduction de bruit active. Étant un casque supra-auriculaire, il possède déjà une bonne isolation naturelle. Mais avec la disponibilité d’un dispositif de réduction, l’isolation est amplifiée fortement et les bruits extérieurs sont nettement moins audibles. Même s’il faut avouer que cette réduction en elle-même ne compense pas tout, elle s’avère néanmoins très suffisante pour un usage au quotidien. 

Par ailleurs, pour des raisons de sécurité par exemple, vous pouvez décider de ne pas être coupé des bruits extérieurs, et ce sans enlever le casque, en passant tout simplement en mode Transparence.

Un casque avec une connexion ultra immédiate

Grâce à la puce H1 d’Apple qu’intègre ce casque, sa connexion sur n’importe quel appareil iOS est très rapide. Lorsque plusieurs appareils sont connectés au cloud du casque, il est possible de switcher entre ceux-ci. Par contre, si le casque est connecté à un appareil Android ou autre, il se comporte comme un simple casque Bluetooth. 

Un casque au renouveau audio maîtrisé

Avant que Beats ne soit repris par Apple, le son de ses casques avaient tendance à amplifier les graves. Mais depuis qu’Apple contribue à la conception, le son des appareils est beaucoup plus équilibré quel que soit le style musical. Une preuve des progrès réalisés par son concepteur au niveau de l’audio est que le Solo Pro permet grâce à plusieurs modes d’écoute, de contrôler le son

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Allan Kinic
Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .