redaction@streetnsports.fr
samedi, décembre 15, 2018
A la uneActusCINEMAStreet N' CourtStreet N' Lifestyle

Le Chef « Sauve qui peut le court-métrage » vous propose : La recette du succès !

La recette du succès

Le Chef « Sauve qui peut le court-métrage » vous propose : La recette du succès !

  • Portions : 160 000
  • Temps de préparation : 1 an
  • Durée totale : 1 an + 40 ans

Ingrédients

  • Amis passionnés | 4
  • Bénévoles | 1 sachet
  • Spectateurs | 3 500 000
  • Ville de Clermont-Ferrand | 1
  • Films sélectionnés | 2%
  • Salles de projection | 16
  • Films inscrits | Environ 7 000
  • Partenaires fidèles | 1 grosse poignée
  • Titres conservés| 100 000
  • Neige | 1 cuillère à soupe (décors)
  • Sac en bandoulière | PM (décors)

Instructions de la recette du succès

  • Prenez une belle ville de Clermont-Ferrand au mois de Février
  • Tenir au frais entre 0 et 4°
  • Placez au milieu une Maison de la Culture.
  • Ajoutez des passionnés de Court-Métrage. Faites lever la pâte quelques années.
  • Ajoutez la Jetée, place Michel de L’Hospital.
  • Passez au tamis les 7 000 films, puis n’en garder que 2% environ. (Conserver le reste à la Jetée).
  • Disposez délicatement 16 salles de projection de manière homogène.
  • Faites un puit au milieu, ajoutez le sachet de bénévoles, 3 500 000 spectateurs, et une grosse poignée de partenaires (fidèles de préférence).
  • Laissez cuire 40 années à 220°
  • Pour le dressage, disposez le Festival du Court-métrage sur un sac en bandoulière, et soupoudrez d’un peu de neige selon vos goûts.

 

 

Leave a Response

Damien Boussicut
Originaire de Clermont-Ferrand (Auvergne), il est le président/fondateur du webzine d’actualité sportive en Auvergne: auvergnesports.com. Un site internet qu’il a conçu et développé en 2010 en partant de rien – Passionné très tôt par l’informatique, c’est en autodidacte qu’il apprend à réaliser un site web de A à Z – Parallèlement, il couvre les événements sportifs de sa région pour ensuite rédiger des articles – Amoureux de TOUS les sports; mais limité géographiquement sur Auvergne Sports, il décide en 2014 de rejoindre Allan pour devenir rédacteur sur Street n’sports, spécialiste du sport national et même international – Mais parce qu’il n’y a pas que le sport dans la vie, il est également féru de nouvelles technologies, et intéressé par le monde des médias, la radio en particulier où il a sévi pendant 4 sur radio RVA et radio RMB en tant que chroniqueur … sportif.