redaction@streetnsports.fr
mardi, novembre 21, 2017
A la uneSOCIETEStreet N' Lifestyle

Comment soigner les bobos des vacances 

bobos

Si les congés d’été font penser au soleil,  à la plage, aux sports de  plein air, il s’agit également de périodes pendant lesquelles le corps est plus particulièrement exposé. Coups de soleil et de chaleur, piqures, morsures, découvrez  avec nous les gestes qui aident à passer les moments difficiles. 

Aie, ça pique !

Qui dit sorties en plein air, dit risque de se faire piquer. Si les piqures de moustiques ne sont généralement pas très graves, en revanche, celles des abeilles et des guêpes sont à surveiller surtout si elles sont répétées et que l’on est allergique.

Pour limiter l’exposition au venin, gratter simplement pour que le dard sorte puis nettoyer avec un antiseptique avant d’appliquer une crème antihistaminique. Toutefois, lorsque la gorge commence à enfler et que la respiration devient difficile, il faut alors d’urgence rejoindre l’hôpital le plus proche.

En forêt ou en montagne, il y a toujours  le risque de se faire mordre par une vipère. En attendant l’arrivée des secours, des solutions existent comme les pompes aspivenins que l’on peut retrouver sur shop-pharmacie.

Le soleil, notre pire ennemie ? 

Exposition prolongée sur la plage, chaleur excessive dans un véhicule laissé en plein soleil, coups de soleil et de chaleur font partie des nuisances de nos vacances estivales.

Dans le cas d’un coup de soleil, après avoir appliqué des compresses d’eau froide, des crèmes apaisantes comme la Biafine aident à calmer la douleur. Mais si la douleur persiste, paracétamol ou aspirine joueront le rôle d’anti-inflammatoire.

Pour lutter contre  les coups de chaleur, un brumisateur permettra de se rafraîchir. Il faudra également veiller à  boire régulièrement de l’eau et faire un maximum de courant d’air. Enfin, le port d’une casquette et l’utilisation d’un parasol sont vivement conseillés.

Les désagréments de la baignade

En dehors des cas extrêmes, noyages et hydrocutions, se baigner n’est pas sans danger. On notera les piqures de méduse qu’on soignera en appliquant une crème à base de corticoïde, les piqûres de vives dont on se débarrassera en marchant sur le sable chaud et enfin les aiguilles d’oursins qu’on enlèvera une par une avant d’appliquer un désinfectant.

Envie de partager vos bons conseils ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire et en attendant bonnes vacances.

 

 

 

Leave a Response

Allan Kinic

Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .