mercredi, juillet 24, 2019
A la uneSPORTS

Un week-end à l’Euro…

Après les émotions de la soirée d’ouverture, place à la compétition. On a pu suivre 6 matchs ce week-end, avec notamment l’entrée en liste de l’Allemagne et de l’Angleterre dans la compétition. Voici ce que nous en avons retenu…

Les futurs adversaires des bleus

La journée de samedi a débuté par une triste victoire 1-0 des suisses face aux Albanais. Dans ce duel fraternel entre deux nations qui se connaissent très bien (10 des 23 Albanais sont nés en Suisse), la fête a vite été gâché par l’expulsion rapide du capitaine Albanais et ex-pensionnaire de ligue 1 Lorik Cana. Alors mené 1-0, les courageux albanais ont tant bien que mal essayé de faire faillir la défense suisse, sans grand succès. Tout juste entré en jeu, Gashi s’est même retrouvé en situation de 1 contre 1 face à Sommer, mais sa tentative à échoué sur le gardien. Quel Gashi… Résultat important néanmoins pour la France qui se retrouve en tête du groupe A, accompagné de la Suisse, et en vu du prochain match des bleus face à l’Albanie mercredi soir, privé donc de leur capitaine.

Les stars de l’Euro répondent présentes

Gareth Bale pour le Pays de Galles d’un coup franc magistral, Modric pour la Croatie d’une reprise de volée somptueuse. Les deux stars madrilènes et stars de leurs sélections respectives, se sont misent en valeur pour les premiers matchs de leur nation, et ont permis à leur deux nations de remporter une importante victoire, 2-1 pour le Pays de Galles face à la Slovaquie d’Hamsik, et 1-0 pour la Croatie face à la Turquie (au passage très décevante que ce soit dans le jeu ou dans l’impact).

pays-de-galles-slovaquie-bale_5614269

L’Allemagne en patronne, l’Angleterre se fait surprendre

Rarement inquiété, si ce n’est lors du dernier quart d’heure de la première mi-temps où Manu Neuer a du se déployer à 3 reprises pour écarter les tentatives Ukrainiennes, la Mannschaft s’est rapidement mis à l’abri dans cette confrontation par Mustafi de la tête dès la 19ème minute. Bien que la défense ait parfois été fébrile, comme on pouvait le prévoir, elle a tenu et Neuer a réussi a gardé sa cage inviolée, un cleanshit important pour la confiance de cette défense expérimentale. Schweinsteiger, tout juste entré en jeu, viendra clore la victoire allemande dans le temps additionnel d’un magnifique plat du pied sur le centre d’un Mezut Özil discret tout au long de la rencontre.

C’est un peu le même scénario pour nos voisins anglais, une rencontre maîtrisée de la 1ère à la 90ème minute, un but sur coup-franc de Dier qui récompense cette domination en deuxième mi-temps… Mais un match n’est finit qu’une fois le coup de sifflet final donné, et cette fois-ci le fameux Fergie-Time cher aux Anglais s’est retourné contre eux. La défense anglaise se fait surprendre par une tête lobée de Berezutski à la 92ème minute sur un coup-franc en apparence sans grand danger. 1-1 score finale, sale week-end pour l’Angleterre, que ce soit sur et en-dehors du terrain, menacé d’exclusion du tournoi par l’UEFA si de nouveaux échauffourées éclatent lors des prochaines rencontres.

allemagne urkaine

 

Laisser un commentaire