redaction@streetnsports.fr
samedi, novembre 25, 2017
A la uneSports motorisésStreet Xtreme

YCF Pit Bike : success story d’une manufacture française !

YCF Pit Bike

Bastos, YCF, CRZ, etc. Les Français adoptent définitivement la Pit Bike !

Dix années après l’organisation du premier championnat international dédié à la discipline en France, la Pit Bike semble définitivement s’être installée dans le panorama du motocross de l’hexagone. Une tendance qui touche tous les publics confondus, des plus jeunes et moins aguerris jusqu’aux vétérans et champions internationaux venus des quatre coins du globe pour jouer des coudes au guidon de leur petite cylindrée.

Potentiel du marché

Hors compétition, la mini moto séduit aussi le grand public, preuve avec les nombreuses plateformes, comme le site WKX-racing, qui proposent différentes gammes de Pit bike à l’achat. Du modèle haut de gamme destiné à un usage en compétition, comme une version à petite cylindrée conçue pour favoriser l’apprentissage des plus jeunes.

Et en matière de qualité, si les marques japonaises se sont vues attribuer la meilleure réputation depuis l’invention de la Pit Bike, les manufactures françaises ont mis leur savoir-faire à l’honneur ces dernières années et leurs modèles figurent désormais parmi les plus fiables du marché.

YCF, Bastos Bike, CRZ : l’excellence à la française

Aujourd’hui YCF, Bastos Bike ou encore CRZ, trois constructeurs français trônent conjointement sur le podium des meilleurs engins sur la gamme Pit Bike. Une catégorie de véhicules longtemps dominée par la suprématie nipponne de la marque Honda, à l’origine de l’invention du premier modèle avec sa CZ100, dans les années 1960.

Alors qu’au début des années 2000, l’arrivée des modèles chinois dégrade fortement la réputation de ces véhicules à cause d’une facture de mauvaise qualité, les marques françaises comme YCF, en constatant l’intérêt croissant des bikers pour ces mini motocross, décident alors de mettre leur savoir-faire à profit de la Pit Bike et lancent plusieurs gammes made in France qui séduisent rapidement la communauté.

Consultez cet article pour en savoir plus sur la tendance du mini motocross en France.

Des gammes variées

Des modèles 50cc monocylindre à 4 temps jusqu’aux 190cc pour les modèles de course, YCF élargit sa gamme de Pit Bike lancée en 2004 pour répondre aux besoins de tous les riders. Du pilote enfant ou adolescent qui souhaite s’exercer au motocross sur des engins moins puissants, jusqu’au pilote professionnel qui souhaite tester de nouvelles sensations au travers d’un engin aux caractéristiques et aux performances particulières. Tout le monde y trouve son compte.

Une nouvelle série chaque année

En plus de fournir un large éventail de modèles pour satisfaire le grand public comme les professionnels, la marque normande innove tous les ans dans le domaine du Pit Bike. Les ateliers du constructeur réalisent chaque année un nouveau modèle de mini motocross destiné à la compétition. YCF, réputé pour les hautes performances et la puissance de ses engins, toutes catégories confondues, fait honneur à sa réputation chaque année en proposant une nouvelle série de courses, aussi nerveuse que puissante.

Une sortie d’usine qui fait le plus grand bonheur des compétiteurs, pressés de tester les performances du nouveau modèle chaque année en circuit, mais pas que. En effet, alors qu’à chaque nouvelle sortie, la précédente devient obsolète pour la compétition, le grand public y trouve son bonheur. Le prix des modèles de l’année précédente est révisé à la baisse à chaque nouvelle commercialisation d’un modèle. Les passionnés de la discipline peuvent donc s’éclater sur des bijoux de mécanique dans un contexte amateur sans pour autant dépenser une fortune dans leur engin.

Des comportements qui montrent bel et bien que la Pit Bike a encore de belles années devant elle, au regard de l’engouement qu’elle génère, que ce soit auprès des pilotes professionnels ou bien de la communauté d’amateurs, en France, mais également à un niveau international. Cliquez ici pour en savoir plus sur la tendance.

Leave a Response

Allan Kinic

Rédacteur en chef et créateur du magazine Street N’ Sports, journaliste sportif spécialisé dans le football et les sports de combat pour le site internet www.auvergnesports.com – Titulaire d’un baccalauréat littéraire option cinéma audiovisuel et de deux années en histoire de l’art et en musicologie – Ancien DJ Producteur – Passionné de sports et pratiquant la boxe anglaise et la musculation – Freelance en webdesign et communication, il a mis son expérience au profit de plusieurs entreprises en tant que chargé de communication et community manager .